>Au-delà de la querelle


>

Au-delà de Byzance, ciselée et solidifiée,
se trouve à présent Istanbul. Au-delà
de Byzance se tait
la querelle, une plume tombant par terre.

Il y a une porte une seule
par laquelle l’élévation a lieu.
Jamais de la vie ni des poils.
Peindre les mains et les pieds
d’une couche d’apprêt à quelque contraste.

Ci et là gît une poussière bleuâtre,
prenant une forme vague
de femme, y compris temple et bout des seins.

Coupoles d’Istanbul,
ainsi le font-elles,
divinement et pleines de grâce.

Advertenties

Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit /  Bijwerken )

Google photo

Je reageert onder je Google account. Log uit /  Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit /  Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit /  Bijwerken )

Verbinden met %s